Et que l’aventure continue…

  • Et que l’aventure continue…
  • Et que l’aventure continue…
  • Et que l’aventure continue…
  • Et que l’aventure continue…
  • Et que l’aventure continue…

Exposition d’art contemporain
Du 17 juin au 21 septembre 2014
Musée des Beaux-Arts, Bernay

Ouverture tous les jours sauf le lundi de 11h à 18h
Renseignements au 02 32 46 63 23

Constituer une collection d’oeuvre d’art est une aventure. C’est un acte qui nécessite de la passion, de la patience, de la curiosité, du savoir et de l’instinct. Ceux qui se sont lancés un jour dans cette entreprise savent à quel point cela peut devenir un véritable investissement personnel. L’exposition Et que l’aventure continue… a pour ambition d’explorer la notion même de la « collection » en présentant une collection particulière d’art contemporain, celle de Philippe Delaunay (Collection PhD).

Philippe Delaunay, un collectionneur d’art contemporain

Dans son cabinet dentaire, Philippe Delaunay accueille beaucoup d’artistes. Certains le règlent au moyen d’oeuvres. Parallèlement, le docteur Delaunay achète des oeuvres et choisit ses pièces, à un rythme élevé. Sa collection, jamais éparpillée, prend place dans son cabinet et à son domicile. Elle augmente considérablement au point de ne plus pouvoir tenir sur les murs. Les placards du lieu deviennent les réserves du collectionneur tandis que l’espace voit se renouveler les accrochages au rythme des acquisitions.

La collection de Philippe Delaunay rassemble plus de 1000 objets (peintures, sculptures, dessins, gravures). Les plus grands noms de l’art côtoient des artistes moins célèbres : Robert Delaunay, Quentin Quint, Jean Gorin, César, Mitsouko Mori, Lucio Fontana, Agnès Pezeu, Simon Hantaï, Hoepel Tilman, Aurélie Nemours, Etienne Zucker, Calder, Sunmi Kim, Claude Viallat, Saraswati Gramich, Raymond Hains, Anne Rochette, ….

Le collectionneur a fait le choix depuis 35 ans de se laisser porter par son intuition. Il acquiert des oeuvres, uniquement guidé par sa sensibilité. C’est ce qui explique le caractère éclectique de sa collection qui mélange des oeuvres où l’on retrouve tous les grands courants de l’art du 20e siècle (Art concret, Abstraction lyrique, Seconde école de Paris, Support-Surface, Art figuratif, Arte Povera, Graffiti Art, Fluxus, Cobra, Nouveau Réalisme, etc.).

Le musée des Beaux Arts de Bernay, une collection, des collectionneurs

En parallèle de la présentation de cette collection particulière, le musée repensera entièrement son accrochage afin de mettre en valeur des collections privées devenues publiques : la collection d’Alphonse Assegond, celle d’Eugène Lobrot ou encore la collection d’artiste d’Henri de Maistre.

Ces différentes collections sont aujourd’hui éparpillées dans les salles au service d’un discours scientifique et culturel faisant la part belle à l’histoire de l’art mais qui oublie la part d’humanité qui en est l’essence même. En redonnant vie à ces anciennes collections particulières, le musée interroge son propre rôle de collectionneur public et le regard qu’il porte sur ses collections.

Le musée est-il un « collectionneur » comme les autres ? Le collectionneur particulier et le collectionneur public ont-ils le même regard sur l’art d’hier et d’aujourd’hui ? Sont-ils guidés par les mêmes objectifs ?

L’exposition, qui tentera de répondre à ces interrogations, se répartira dans l’ensemble du musée. Ce sont plus de 90 oeuvres issues de la Collection PhD qui pendant près de trois mois vont être présentées au public. Certaines pièces réalisées par les artistes que soutient aujourd’hui le collectionneur seront exposées au sein du musée, faisant écho aux collections anciennes.

PDF Télécharger le dossier de presse